Benjamin Bitton : l’agilité pour vertu.

Un entrepreneur bordelais du nom de Benjamin Bitton a entrepris de concurrencer les géants de la téléphonie mobile que sont Bouygues telecom ou Free, en adoptant des techniques de vente adaptées à une clientèle qui se tient hors des marchés habituels. Le porte à porte et le call center ont fait leurs preuves, Benjamin Bitton se créée une place de choix sur le marché de la téléphonie mobile.

Sim+, le fer de lance de Benjamin Bitton
C’est en 2009 que Sim+, la petite entreprise de téléphonie low cost, voit le jour sous l’impulsion de son leader, Benjamin Bitton, fort d’une passion née en 2000 à Paris, face à l’invasion des téléphones mobiles. L’intuition est née, l’audace et l’expérience fera le reste. En 2010, Sim+ va proposer des forfaits et des minutes de communication à des prix imbattables. Le principe est simple, Benjamin Bitton, homme-orchestre de sa jeune start-up, achète des minutes à SFR et les revend à prix cassés. Un capital minimal mais des idées plein la tête, le jeune entrepreneur gagne la partie.

Benjamin Bitton, un parcours de leader

En 1997, son diplôme d’expert-comptable en poche, le jeune bordelais s’élance vers la capitale. Déjà sa passion pour la téléphonie mobile l’oblige à observer l’évolution des marchés vers une convergence. En 2000, il rejoint une équipe de commerciaux au sein de Golden International, avant d’être nommé Chef d’Agence à GSM deux ans plus tard. C’est en 2004 qu’il fonde sa première entreprise : CAAC. Il innove dans la démarche commerciale en remettant au goût du jour le porte à porte qui va lui ouvrir les portes du succès. L’installation d’un call center lui rapportera pas moins d’une dizaine de millions d’euros par an. Fort de cette expérience, Benjamin Bitton lance sa start’up au moment où les marchés commencent à fusionner, en 2009, avec une politique de prix attractifs. La revente de forfait à prix cassés est rendue possible par l’achat en gros de minutes de téléphonie à SFR. En 2010, Benjamin Bitton propose un forfait pré-payé à prix cassé avec un nokia entrée de gamme, et le succès est foudroyant. Pendant ce temps, les géants de la téléphonie mobile sont obligés de resserrer les rangs et de soutenir leurs marchés.

Benjamin Bitton revue de presse

Sim+ évolue avec de nouveaux marchés et un budget serré
Une gestion minimaliste est nécessaire pour ces petits opérateurs virtuels qui délocalisent au Maroc leurs call-center, afin de respecter leurs impératifs de budgets, cela n’empêche pas Benjamin Bitton de favoriser l’élan du marché de la téléphonie en innovant sur de nouveaux marchés, des plateforme de communication et des campagnes de communication axée sur la région de Bordeaux, puisque l’entreprise est implantée dans cette ville. De nouveaux clients arrivent chaque jour sur cet opérateur de téléphonie mobile qui propose un prix à 0.17 centimes la minute, soit un des meilleurs prix du marché.

Benjamin Bitton, jeune manager inspiré, tente d’implanter une nouvelle forme de téléphonie mobile avec une visée de proximité et de prix cassés. Sa formation de comptable et de commercial lui permet d’être l’homme orchestre qui peut intervenir sur tous les secteurs de son entreprise. Renouer avec des techniques commerciales comme le porte à porte lui a permis de se placer sur un marché concurrentiel et de remporter une part convoitée par les plus grands, comme Bouygues télécom, orange et SFR. Se placer en outsider est aujourd’hui peut-être sa plus grande fierté, outre une clientèle croissante qui fait appel à la jeune société Sim+.

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

3 comments

  1. Rado

    Les téléphones mobiles sont de plus en plus perfectionnés et l’éventail des services proposés par Benjamin Bitton et Sim+ en terme de MVMO. Il s’agit donc de faire en sorte que le téléphone fixe reste exploitable, en permettant à ses propriétaires de téléphoner à des prix discount.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>