Mots-clé : mobile telephony

L’étrange histoire de Benjamin Bitton

Benjamin Bitton savait-il qu’un jour il allait oser concurrencer les mammouths de la téléphonie mobile, le jour où il est sorti des grandes écoles de comptabilité avec son diplôme d’expert-comptable en poche ? Probablement pas ! L’idée a fait son chemin plus tard, dans une rencontre avec le marché parisien des mobiles qui fait naître le désir d’ouvrir une boutique…

Oser et aller au-delà de ses rêves

En fait, Benjamin Bitton n’ouvrira pas sa boutique, mais il ira bien au-delà de son rêve de l’époque, après avoir testé ses facilités commerciales au sein de deux entreprises, GSM Express et Golden Telecom. Après le cap de l’année 2000, Benjamin Bitton franchit le pas, il est leader dans l’âme et a eu le temps de peaufiner sa stratégie commerciale. Il veut remettre au goût du jour les vieilles recettes qui marchent, comme le porte-à-porte. Pour innover il lance un call-center, délocalisé au Maroc pour pouvoir tenir ses engagements budgétaires. Sa petite entreprise SIM+, jeune startup, voit le jour en 2010 et connaît de suite un succès fulgurant grâce à sa politique de prix cassés.

Concurrencer les mammouths de la téléphonie mobile

Pour pouvoir se placer sur le marché et réaliser un chiffre d’affaire confortable, Benjamin Bitton achète des minutes de communication à SFR, en gros. Il les revend à tous petits prix (comme l’offre à 0,17cts la minute), avec des forfaits ajustés, et des portables « entrée de gamme » comme le premier Nokia. Rapidement son réseau MVNO progresse et gagne chaque jour des adeptes, grâce au succès du porte-à-porte et du call Center.

Au moment où les grandes marques de la téléphonie mobile tendent un rapprochement, Sim Plus se démarque en proposant des forfaits illimités à prix concurrentiel. Benjamin Bitton innove à ce moment-là avec un déclic d’avance, cela lui vaudra d’être reconnu comme une marque émergente et innovante, que les petits budgets vont plébisciter. Benjamin Bitton est attentif aux moindres mouvements du marché, et s’adapte avec une remarquable rapidité à l’évolution très rapide des tendances dans la téléphonie mobile.

Free, orange, SFR, Bouygues, vont finir par mener une sorte de politique commune, tandis que les petits opérateurs se démarquent.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS